• La rédaction

Doucement mais surement... il faut y croire !



Le nombre d’hôtels qui ont rouvert leurs portes augmente un peu plus chaque mois depuis le confinement.


Cependant, même si la quasi-totalité des chambres est disponible pour les hôtels ayant rouvert, le taux d’occupation n’est actuellement que d’environ 25 à 30 % en France, d’après le Secrétaire d’Etat chargé du Tourisme, des taux d’occupation plus élevés que lors du confinement, mais bien trop faibles pour une période estivale.


Les réservations sont souvent effectuées au dernier moment. Les vacances ont été mises en « stand by » pendant le confinement et sont très souvent planifiées à la dernière minute.


À Paris et dans les grandes villes de France, le manque de touristes et de « clients business » se fait ressentir encore plus. En juin, le taux d’occupation moyen était encore extrêmement bas. Plusieurs grands hôtels parisiens de luxe sont encore purement et simplement fermés du fait du manque des clientèles internationales.


Les musées rouvrent tout juste, les festivals et autres lieux de rassemblement sont encore fermés pour bon nombre d’entre eux et les règles de sécurité sanitaires s’intensifient.

Pas simple de prévoir des activités culturelles et touristiques cet été dans les grandes villes.


Cependant en Province, dans les petites villes, l’activité est meilleure : les hôtels compteraient jusqu’à la moitié de leur clientèle habituelle et des taux d’occupation relativement élevés.


Les destinations préférées des Français pour cet été sont la Bretagne et La Provence, toutes les régions de France faisant des efforts de communication importants.


Mais d’autres secteurs comme les moyens de transports ont affecté fortement le flux des réservations dans les hôtels. Arrêtés, ralentis, en décroissance puis en croissance, c’est seulement depuis le début de l’été que les transports routiers, ferroviaires et aériens retrouvent une activité, intra frontières et de façon sporadique à l’international.


Les touristes étrangers seront donc très peu nombreux et leur absence ne sera que très difficilement compensée par les vacanciers français ou frontaliers.


C’est donc petit à petit que l’activité reprend.


Tout cela s’explique par les craintes des clients face au Covid toujours en circulation, par un budget consacré aux vacances impacté par les problématiques liées au monde du travail, par la relance du gouvernement sur les précautions sanitaires et autres gestes barrière à obligatoirement maintenir et peut-être amplifier… pas facile d’aller à la plage avec un masque et la menace d’un éventuel reconfinement...


Avec ces taux d’occupation très bas, il est très important de pouvoir gérer ses chambres de la meilleure façon comme pouvoir déplacer les réservations pour optimiser le planning. Grace à son module spécifique, Chr365 peut vous aider au jour le jour pour ne pas perdre de nuitée et optimiser votre planning en direct pour une rentabilité maximum.


27 vues

© 2020  Chr365 / Acantech SAS.

2 Bis rue Robert le Ricolais  CS 90435
44304 Nantes Cedex 3
Tel: +33(0)2 72 24 70 70

  • White Facebook Icon
  • Twitter
  • Blanc Google+ Icône